Ifigeneia Kokkali

Immigration albanaise en Grèce: Diffusion et dispersion

dans le territoire urbain. Le cas de Thessalonique

Résumé

L’immigration albanaise en Grèce peut être qualifiée de singulière: à la différence d’autres groupes de migrants qui ont tendance à se concentrer dans des régions spécifiques, essentiellement l’agglomération athénienne, les immigrés albanais en Grèce sont dispersés sur l’ensemble du territoire national. Cette spécificité paraît d’autant plus affirmée que la répartition de l’immigration albanaise semble obéir au même schéma à l’intérieur même des centres urbains.

L’objet de cette communication sera de mettre en valeur cette double spécificité de l’immigration albanaise, dans le territoire national grec, mais aussi dans le territoire urbain, à travers l’exemple de Thessalonique. Notre but, ainsi, sera de montrer la répartition des ménages et des individus d’origine albanaise à Thessalonique et de comparer leur distribution spatiale avec celle d’autres groupes de migrants. Cela nous permettra de dessiner le "pattern" spatial que revêt la migration albanaise à Thessalonique, et d’éclaircir le mode d’insertion territorial des immigrés albanais.

Mots clés: migrations internationales, pays d’immigration, quartiers /colonies/ enclaves ethniques, ségrégation spatiale, répartition /diffusion